Le livre du Boulanger de l'extrême

Boulanger de L'Extrême

 

Entré dans la vie active avec un contrat d’apprentissage de boulanger en juillet 1966, j’avais 14 ans et 5 mois. Je n'ai pas choisi ce métier, mais parents avaient décidé que ce serait comme ça ! Me voilà à 1 heure du matin dans le fournil. Le premier jour mon patron m’a dit  "regarde bien comment on fait, demain tu essaieras de faire pareil ". En effet, jour après jour, j’apprenais autre chose, façonner, pétrir, enfourner, faire des croissants, etc. Tous les jours de 1 heure à 13 heures, le soir pour faire le levain, entre une demi-heure et une heure. Puis, préparer le bois pour la chauffe de la première journée, le lendemain matin.

Le vendredi soir, nous commencions à 23 heures, jusqu’ au lendemain midi . Si je calcule correctement, ça nous faisait 67 heures par semaine. Faire du pain est un art passionnant. Tous les jours, il peut se passer autre chose, plus froid, moins d’humidité, farine différente, etc.

La première année, mon salaire mensuel était de cinq francs, ce qui vaudrait aujourd’hui 40 francs, soit dans les sept euros environ. Il est vrai que j’étais nourri et logé. En 1969, j’ai eu mon CAP et suis aussitôt parti à Paris pour compléter ma formation chez différents employeurs.

Ayant le goût des voyages, je me suis inscrit à un concours pour entrer à l’école hôtelière de Vichy, où j'ai obtenu mon Brevet Technicien Hôtelier. Par la suite, l’école de Vichy m’a fait compléter ma formation dans les palaces de Divonne-les-Bains, de Courchevel et notamment, le Trianon palace de Versailles, etc. Grâce à ce complément de formation, j'ai pu partir travailler au bout du monde et c’est ce que j’ai fait.

Je n’arrive pas à comprendre le tumulte actuel. Beaucoup de personnes s’en prennent à d’autres (politiques, fonctionnaires, patronat, syndicats, extrême gauche, extrême droite, etc.), alors que jour après jour, on peut s’informer des métiers dans lesquels il y a du boulot.

Est-ce qu’il faut faire bac + 6, ou alors, aller à l’école jusqu’à 26 ans, pour entrer en apprentissage ?

C’est vrai que le bon sens, le courage, la motivation, la curiosité, l’adaptation à d’autres façons de vivre, ne sont pas des choses qu’on apprend facilement !

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 27/04/2016

×